Bulgarie

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir


La surprise, la révélation. Elle est par excellence la destination méconnue mais qui mérite largement le détour. Elle nous interpelle, nous marque, et nous laisse un souvenir impérissable. C'est ce que nous avons ressenti lors d'un séjour mémorable dans ce pays hors du commun en 2008. Son identité touristique n'est pas encore vraiment définie, et les sentiers balisés y sont plutôt rares, ce qui fait son charme. Par contre, exception faite des axes principaux, les routes ne sont pas en très bon état. Gare aux nids de poules !!!
La Bulgarie, c'est encore l'Europe, mais une Europe lointaine, qui nous offre sa part d'exotisme et d'aventure. C'est le plus oriental des pays slaves.
Elle jouit de paysages variés et splendides, d'un côté parfois exotique, le tout bercé par un climat agréable. Sa myriade de monastères orthodoxes, son étonnante architecture rurale et ses élégantes métropoles érigées sous influence russe et autrichienne en font toute sa singularité.  Encore  sauvage, elle  est  faite  de  mystères,  d'aventures,  et  d'une  diversité  due  aux reliques  d'un  métissage  de  civilisations  diverses : thraces, romains, byzantins, ottomans. Elle s'épanouit dans une multitude de traditions colorées et une culture de la rue baignée de musique qui rappellent la Turquie.
Le front de mer y est mis en valeur de façon originale et inattendue : jardins maritimes comme à Varna, jardins botaniques et palais d'été comme à Balchik, et surtout ces champs de tournesol au dessus de Zlatni Piassatsi en direction du Cap Kaliakra.
Enfin, sachez Messieurs que les femmes en Bulgarie sont magnifiques !!!



Région de Varna

La côte de la mer Noire, qui doit son nom à ses reflets anthracite parsemés dans le bleu infini, comprend quelques petits ports ayant un air byzantin.

Varna, ville cosmopolite, aérée et vibrante est la capitale de cette région. Une fois passée l'inévitable barre de grisaille des immeubles édifiés sous l'ère communiste, on oublie vite ce triste tableau en pénétrant dans un centre animé comprenant de nombreux cafés et restaurants, et de belles promenades au bord de mer. Vous pouvez flâner dans les nombreuses rues piétonnes et dans le vaste et superbe jardin maritime où il fait bon vivre. La vie culturelle n'est pas en reste. Les « Étés de Varna » comprennent le festival international de la musique.

Zlatni Piassatsi, dite «Les sables d'Or» est la station balnéaire qui jouit de la plus grande superficie de plage du littoral nord. La végétation abondante et variée de la forêt la surplombant propose un mélange riche et rafraîchissant de teintes de vert différentes. Ajoutée au sol calcaire, elle compose un paysage naturel surprenant dès qu'on quitte les routes goudronnées et les édifices touristiques massifs.
En vous dirigeant vers le nord, en direction de Balchik et au-delà Cap Kaliakra, vous serez émerveillés par les vastes champs de tournesols sur le littoral, légèrement surélevés par la falaise avec la Mer Noire en toile de fond. Le jeu de couleurs entre le bleu de l'eau et le jaune doré des grosses fleurs pleines de vie y est saisissant. Cela fait partie des images qui nous ont marqués Comment l'expliquer ? Peut-être à cause de cette simplicité presque insolente dans la façon de présenter une chose pourtant si inhabituelle.
En fin d'après-midi, la plage de Zlatni Piassatsi est beaucoup moins peuplée qu'en milieu de journée. L'atmosphère y est agréable et apaisant.
Le soir venu, la promenade est très animée. Celle-ci regorge de cafés, restaurants, boîtes de nuit et d'attractions diverses, peut-être à l'excès. Vous y retrouverez même une réplique miniature de la tour Eiffel.

La forêt pétrifiée, à quelques kilomètres de Varna dans les terres est un site naturel surréaliste, qui résulte d'un phénomène géologique très rare datant d'environ cinquante millions d'années. Elle est composée de pierres fossilisées, d'étranges menhirs aux allures incongrues, dont certains atteignent entre cinq et sept mètres de hauteur pour un diamètre avoisinant les trois mètres.


Balchik & Cap Kaliakra

Balchik, « la cité blanche », est enfoncée dans une garrigue et étalée à flanc de collines qui viennent s'enfoncer dans la mer. Construite sur plusieurs niveaux comme un village méditerranéen, elle dégage charme et authenticité, témoin son petit port ayant conservé son caractère grec.
L'incontournable palais d'été et son jardin botanique, furent construits dans les années 1930 pour la reine Marie de Roumanie. Légèrement surélevé, l'ensemble domine la mer qui semble à portée de main. Complexe de villas, églises, cours d'eau, ponts et jardins, l'endroit appelle au calme et à la douceur de vivre. La très belle architecture, notamment les façades néoclassiques, les élégantes allées du dix-neuvième siècle parsemées d'arbres, la roseraie, la présence inattendue de cactus, les chutes d'eau et les zones piétonnes en font un lieu inoubliable. Le tout est composé de terrasses étagées surplombant la mer et menant au palais, lequel comprend un minaret extérieur.


Cap Kaliakra est un superbe site qui offre une vue imprenable sur une importante partie du littoral bulgare. Promontoire hissé sur des falaises plongeant dans la mer, c'est l'un des endroits les plus remarquables de la côte. Les ruines de fortifications romaines datant du IVème siècle, des traces de dessins sur les parois rocheuses, un petit musée niché dans une grotte aux côtés de vestiges thraces et une minuscule chapelle confèrent à l'endroit une forte valeur historique.
Avec un peu de chance, vous pourrez apercevoir avec enchantement des dauphins au large sauter hors de l'eau, plus particulièrement dans la matinée.


Nessebar & Sozopol

Nessebar, « la ville aux quarante églises ». Classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, elle est incontournable. Reliée au continent par un isthme étroit long de quatre-cents mètres, elle repose sur un rocher qui s'avance en presqu'île dans la mer. Les ruelles serpentines patinées au charme secret, les courettes plantées de figuiers et les maisons à galeries en bois en font un endroit unique. Des ruines d'églises byzantines, un petit port haut en couleur et un beau moulin de bois viennent compléter le tableau. Chaque vue est imprenable où qu'on se trouve, et la visite se fait constamment sous les cris des nombreuses mouettes.

Sozopol, située à quelques dizaines de kilomètres de la Turquie, est entourée de belles plages. Construite sur une péninsule rocheuse durant l'ère Thrace, elle s'épanouit dans un dédale de ruelles tortueuses et pavées. Chaque maison de pêcheur en bois typique semble unique. N'hésitez pas à en arpenter chaque recoin pour en admirer l'harmonieuse silhouette avec ses falaises perchées sur la mer.



Madara

Madara est connue pour son célèbre cavalier sculpté à flanc de falaises dans le calcaire vers le VIIIème siècle. Classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, il est d'une beauté fascinante. Il se situe dans un parc naturel qui comprend également un monastère taillé dans la roche, une forteresse, un tombeau et des grottes. Le bas-relief y est vertigineux et offre une vue très ouverte sur la ville de Shoumen et ses alentours.









Publié le 1er décembre 2012