Canada

En juillet et août 2017, nous avons fait un voyage extraordinaire au Canada, plus précisément dans les provinces du Québec et de l’Ontario. Nous en avions envie depuis quelques années et avions gardé ce projet dans un coin de nos têtes et près du cœur, tout en sillonnant deux autres pays démesuré des Amériques entre 2013 et 2016 : les U.S.A. et le Brésil. Après cela, nous avons senti qu’il était naturellement incontournable de visiter le pays le plus septentrional du continent, réalisant ainsi un nouveau rêve. Nous nous sommes également accordés une longue parenthèse dans le Nord-Est des U.S.A. après nous être émerveillés des heures durant devant les époustouflantes Chutes du Niagara, trait d’union entre ces deux pays fabuleux. Le couple d’amis qui nous accompagnait lors de notre trip en Slovénie en octobre 2016 s’est de nouveau joint à nous pour partager cette aventure inoubliable. Nous avons eu la joie et le privilège d’assister à leur demande en mariage dès le deuxième jour. Dés lors, nous avons avancé dans notre périple auréolés par ce bonheur neuf et rafraichissant, que nous avons porté en nous jusqu’aux derniers instants. Cela a embelli chaque moment de ce voyage déjà plein de promesses.
Nous avons commencé par Montréal, ouverte et dynamique. Résolument francophone, elle ne se ferme pas pour autant à l’anglophonie et réussit à concilier admirablement les deux cultures. Et quel bonheur d’entendre partout autour de nous la langue de Molière avec cet accent unique au monde ! Nous avons constaté avec amusement que même la voix du GPS de notre véhicule de location avait contre toute attente l’accent québécois, nous accompagnant du début à la fin en nous berçant de son intonation exotique. Nous avons fait une excursion d’une journée dans le magnifique Parc National de la Mauricie, où nous avons loué des canoës.
Nous avons poursuivi avec Ottawa, capitale à taille humaine et à la remarquable douceur de vivre. Située dans l’Ontario, donc anglophone, elle accueille cependant les deux cultures à l’instar de Montréal et le bilinguisme y est également naturel. Nous avons eu le privilège d’assister à de superbes festivités célébrant le 150ème anniversaire de la fondation du Canada. Nous y avons passé deux journées mémorables avant de rejoindre Toronto, démesurée, faite de contrastes, très cosmopolite et animée, parfois bruyante, qui nous a donné l’impression d’avoir déjà mis un pied aux U.S.A. Nous y avons passé trois jours, et nous sommes fait le plaisir d’assister à un match de baseball de l’équipe des Blue Jays, une grande première pour nous et forcément un moment marquant. Le dernier jour, nous nous sommes séparés quelques heures et je me suis rendu seul à la prestigieuse Université de Toronto, poursuivant ainsi mon pèlerinage artistique entamé aux U.S.A en 2013 et 2016. En effet, la majeure partie de mon roman « Swan song » s’y déroule. D’autre part, un bref passage de l’œuvre a lieu à Niagara-on-the-Lake, petit village sur la Route des Vins classé à juste titre parmi les plus beaux du pays, que nous avons visité le lendemain. Bien évidemment, nous nous sommes attardés de longues heures aux incontournables Chutes du Niagara, où nous nous sommes payé le luxe d’une croisière pour nous approcher de ces épaisses et très puissantes cascades. Sensations fortes et arrosage garantis !
Ensuite, nous avons traversé la frontière pour passer onze jours dans le Nord-Est des U.S.A., puis sommes revenus pour terminer notre aventure canadienne à Québec City, plus vieille ville d’Amérique du Nord qui nous a immédiatement conquis avec ses remparts, ses ruelles pavées et son architecture si typique. Elle exsude un indéniable charme européen, tout en conservant un cachet nord-américain. De là, nous sommes partis pour une journée à Tadoussac où nous avons fait une croisière d’observation des baleines inoubliable. Nous avions l’impression de retomber en enfance tant le spectacle était fascinant et les cétacés imposants. Puis, nous avons quitté cette ville magnifique à contrecœur pour faire une halte à Trois-Rivières dans une cabane à sucre très typique où on nous a expliqué les rudiments de l’élaboration du fameux sirop d’érable.
Finalement, nous sommes retournés à Montréal. La boucle était bouclée. Nous avons profité de nos dernières heures dans cette ville remarquable. Puis, nous avons quitté le Canada avec un profond vague à l’âme, marqués à jamais par ce pays où l’on est habité par un indéfinissable sentiment de bien-être, et par ses habitants humbles, chaleureux, d’humeur égale et d’une simplicité remarquable qui ont contribué à faire de notre voyage un vrai bonheur.


Publié le 15 décembre 2018


Cliquez sur l'état de votre choix pour accéder à son descriptif.

Québec  Ontario