Prague, «la ville aux cent clochers»

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir
 

Paris, plus belle ville du monde ? Nous avons souvent entendu cette formule. Est-ce une réalité ou un certain chauvinisme qui nous pousse à dire cela ? Nous aimons Paris, et trouvons que c'est une très jolie ville. D'ailleurs nous y retournons avec plaisir et enchantement chaque année.
Cependant, nous estimons qu'elle n'est même pas la plus belle ville d'Europe, titre qui à notre sens revient à Prague, plus haute en couleur.
Entre le pont Charles et la tour de Petřin, l'Horloge Astronomique et le château dominant la Vltava, « La ville aux cent clochers », superbe et trépidante, devient de plus en plus envoûtante au fur et à mesure de sa découverte.



Quartier Staré Město & Josefov

Difficile de ne pas se perdre quand on ne connaît pas la Vieille Ville de Prague. Tel un labyrinthe, ses rues s'enchevêtrent, ses allées tournent sur elles-mêmes et ses passages couverts obstruent la vue.
Le quartier regorge de bâtiments baroques et Renaissance. Les façades romanes aux couleurs pastel côtoient celles d'Art Nouveau. Les églises, et les couvents sont nombreux.
Le célèbre Pont Charles, doté de somptueuses statues, est l’endroit le plus visité de la ville. Il enjambe la superbe Vltava, mise en valeur par de remarquables édifices aux couleurs pastel variées qui embellissent ses quais.
En véritable attraction de la ville, l'Horloge Astronomique attire des dizaines de personnes qui à chaque heure de la journée viennent admirer cette superbe et étonnante œuvre d'art vieille de six-cents ans.
A chaque heure les coups sonnent, et le mécanisme - d'origine - actionne les personnages : les douze apôtres défilent dans la fenêtre centrale tandis que la Mort agite le sablier. L'avare secoue sa bourse et le vaniteux incline son miroir. Le Turc refuse d'un mouvement de tête de suivre la Mort. Le cadran central indique grâce à trois aiguilles la position du soleil, de la lune et des planètes selon la cosmologie médiévale.
Un tonnerre d'applaudissements et de clameurs accueille la fin du court spectacle.
Josefov est le quartier juif, ancien ghetto témoignant de la ségrégation à l’encontre des juifs du XIIIème au XVIIIème siècle. Jouissant d’une architecture colorée et très peaufinée dans les ornements, la plupart de ses rues sont plus calmes que celles de la Vieille Ville ou de Malá Strana… mis à part bien sûr les sites touristiques, desquels vous pourrez toutefois vous éloigner en vous engouffrant dans les petites ruelles pavées pétries d’authenticité.
Dans le cimetière juif, d’innombrables pierres tombales penchées s’enchevêtrent dans une totale anarchie qui en fait tout son charme, accentuant son côté mystérieux et magique. Tout près se trouvent le Musée juif et cinq synagogues, dont la plus remarquable est la synagogue espagnole.

À voir

  • Pont Charles
  • L'Horloge Astronomique
  • Maison Municipale (Obecni Dum)
  • Tour du Pont de la Vieille Ville
  • Tour Poudrière
  • Eglise Notre-Dame du Týn
  • Maison à la cloche de pierre
  • Rudolfinum
  • Cimetière juif et synagogues
  • Musée juif



Quartier Malá Strana

De l’autre côté du Pont Charles se trouve l’autre quartier incontournable de la ville. Du château perché sur la colline de Petřin, le « petit côté » de Prague étire son dédale de ruelles pavées. Ce quartier animé aux pittoresques façades colorées, se regroupe autour de Nerudova, son artère principale qui dévale le versant de Petřin jusqu'à l'église Saint-Nicolas. On remarque une forte influence latine dans l’architecture, dominée par les styles Baroque et Renaissance. D’ailleurs, il y a existé un quartier italien.
Des passages étroits s'engouffrent dans les cours de vieilles maisons. Parfois à ciel ouvert, ils comprennent cafés et terrasses. Les palais sont nombreux. La nuit tombée, les rues éclairées par des lampadaires débouchent sur des places surprenantes avec une superbe fontaine ou une sculpture. Les cafés et restaurants sont très animés.
La tour de Petřin culmine au-dessus de la ville sur la colline du même nom. Réplique miniature de la Tour Eiffel, elle offre une vue splendide à 360° sur la capitale Tchèque. Tout près, la roseraie et le parc boisé sont un régal pour se remettre de l'ascension de la colline et de la tour.
L’île de Kampa ressemble à un petit village accroché au bord de la Vltava sous le Pont Charles. A la fois proche et lointaine de la vie touristique pragoise, vous tomberez vite sous son charme.



À voir

  • Ile de Kampa
  • Eglise Saint-Nicolas
  • Couvent de Strahov
  • Labyrinthe de Petřin
  • Tour de Petřin
  • Musée de la Musique



Quartier Hradčany

Le château de Prague domine Hradčany de son imposante silhouette. Le plus petit quartier de la ville fut ravagé par un incendie en 1541. Reconstruit dans le style Renaissance, les nobles de l'Empire Habsbourgeois en profitèrent pour entourer le château de somptueux palais. Ceux-ci ajoutés à la cathédrale, aux églises et musées, aux cours et  jardins, ainsi qu'au pavillon de musique en font un ensemble architectural dont la richesse n'a d'égale que la diversité.
Rien de mieux également que de flâner dans les jardins royaux et d'apprécier ce calme et cette nature qui entoure le château.
Le lieu est naturellement très touristique. Aussi, n’hésitez-pas à vous éloigner vers la Place de Lorette et ses alentours  si vous avez envie d’un peu de calme et de davantage d’authenticité.


À voir

  • Château de Prague
  • Jardins royaux
  • Notre-Dame-de-Lorette
  • Jardin sur les remparts
  • Place de Hradčany
  • Basilique Saint-Georges
  • Couvent Saint-Georges
  • Musée Kafka


Quartiers Nové Město & Vyšehrad

En pénétrant dans le quartier Nové Město, vous serez marqué par un changement radical  au niveau de l’architecture. Les ruelles sinueuses y sont remplacées par de larges avenues en ligne droite ponctuées de grands espaces, notamment la superbe Place Venceslas, qui s’étend dans le sens de la longueur sur 750 mètres, et où s’égrènent de somptueux édifices colorés .
Les styles y sont très diversifiés : le moderne se mêle au Baroque, à l’Art Déco et au style Sécession. La décoration Art Nouveau du hall et du dôme de la gare centrale vaut à elle seule le détour. Vous serez à la fois impressionnés et amusés par les lignes courbes de la Maison qui danse, tour moderne de verre et de métal d’une grande originalité, édifiée par deux architectes, l’un tchèque et l’autre américain.
Quartier des affaires le jour, Nové Město est également très animé la nuit : bars, lounges, discothèques et cabarets y sont nombreux.
Vyšehrad est un quartier peu fréquenté mais chargé d’histoire. Perché sur une colline, son château est plus ancien encore que celui du quartier Hradčany. Ses portes et ses remparts valent à eux seuls une visite. Vous ne manquerez pas de vous attarder également à la Rotonde Saint-Martin, à l’Eglise Saint-Pierre et Paul et au Panthéon National.


À voir

  • Place Venceslas
  • Gare centrale
  • Jardin des Franciscains
  • Musée du Communisme
  • Musée de la ville de Prague
  • Théâtre national
  • La maison qui danse
  • Villa Amerika & Musée Dvorak
  • Château de Vyšehrad
  • Rotonde Saint-Martin


Quartiers Vinohrady &  Žižkov

C’est dans ces deux quartiers très authentiques que vous vous immergerez le mieux dans la véritable vie tchèque, vous mêlant aux locaux loin des attractions touristiques.
A l'ouest du centre ville, le quartier Vinohrady se distingue par ses grandes demeures colorées de style Art nouveau.
Le parc Riegrovy Sady, situé sur une colline, propose une vue splendide sur les toits de Prague, plus particulièrement au coucher du soleil. La Vltava étend alors sa moire dorée au coeur des somptueux édifices, dans un éclat de lumières saisissant. L'ambiance y est jeune et festive. Au coeur du parc se tient un petit restaurant (sur place ou à emporter) où se retrouvent de nombreux jeunes Praguois. N'hésitez pas à prendre une bière locale, à déguster une saucisse à la moutarde sur une tranche de pain complet, le tout assis sur les pelouses en pente du parc en admirant la capitale tchèque. Un soir, nous avons vu avec amusement des adolescents sur un sofa qu’ils avaient trouvé dans la rue et ramené dans le parc afin d’admirer le coucher de soleil confortablement installés.
Žižkov, « le quartier rouge », se caractérise par la multiplication d’immeubles délabrés de l’ère communiste. Mais il jouit en contrepartie  de la vie nocturne la plus trépidante de la ville. Son attraction principale est la grande tour de télévision, haute de 287 mètres, qui abrite des restaurants et l’étonnant et onéreux One Room Hotel. Le vue panoramique sur Prague y est époustouflante.

À Voir

  • Parc Riegrovy Sady
  • La Tour de Žižkov
  • Colline de Žižkov
  • Nouveau cimetière juif, qui abrite la tombe de Franz Kafka
  • Musée de l’Armée
  • Memorial National




Publié le 18 décembre 2012