San Francisco, «la ville de la baie»

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir

Libre, ouverte, tolérante, vibrante, créative, écologique... Les adjectifs ne manquent pas pour citer les louanges de cette ville d'une diversité d'autant plus remarquable qu'elle est à taille humaine. Il est difficile de ne pas être séduit par ses nombreux atouts et la beauté de la célèbre baie où elle a vu le jour. Le tout donne un ensemble harmonieux très photogénique et particulièrement dépaysant. Siège de la ruée vers l'or, creuset de nombreux courants artistiques caractérisés par une contre-culture avant-gardiste, elle a toujours su se réinventer en conservant son esprit pionnier. Un vent de liberté et de joie de vivre y souffle en permanence.
Construite sur une quarantaine de collines, on n'hésite pas à arpenter ses rues les plus abruptes, car on sait que quelle que soit la direction empruntée, on aura très vite une vue plongeante sur l'un de ses sites ou monuments remarquables connus du monde entier : les très colorées Painted Ladies, les emblématiques cable-cars, la superbe et tortueuse Lombard Street, l’ancien pénitencier d'Alcatraz juché sur une île au milieu de la baie... et surtout l'inévitable Golden Gate Bridge, que vient draper de son épaisse blancheur la brume venue du Pacifique en fin d’après-midi, avant de se dissiper en milieu de matinée le lendemain. Le phénomène se produit avec une ponctualité parfois déconcertante. Mais il est d’une beauté tellement saisissante qu’il est davantage perçu comme un rituel local et un spectacle qu’on ne louperait pour rien au monde que comme un caprice de la météo.


Downtown

Le quartier Downtown est le centre historique, au cœur duquel Union Square propose de grands magasins et boutiques de luxe, des expositions, des spectacles de danse et des concerts. Tout près se trouve le Quartier Français.
À quelques encablures de là, la superbe et colorée Dragon Gate, coiffée de tuiles vertes, vous accueille au sein du pittoresque Chinatown. Très exotique, il s'agit du premier quartier chinois d'Amérique, de surcroît le plus beau et sûrement le plus grand, même si les New-Yorkais revendiquent eux aussi ce titre pour le leur. Dans la petite ruelle Ross Alley se trouve la boutique Golden Gate Fortune Cookie, où on fabrique ces fameux biscuits contenant un message. Son décor typique vous transporte dans un autre continent et à une autre époque. Aussi est-il difficile de ne pas s'y attarder.
Civic Center regroupe les diverses administrations, notamment le City Hall, édifice de style Beaux-Arts qui rappelle immanquablement le célèbre Capitole à Washington. Le Theater District est, comme le nom l'indique, le quartier dédié à l'art. Il dispose de salles pittoresques et d'autres plus modestes mais qui valent malgré tout le détour.
Le quartier des affaires (Financial District) est naturellement très vivant en journée avant de se vider en fin d'après-midi. La seule attraction est la Transamerica Pyramid, conçue pour résister aux mouvements tectoniques, et dont la silhouette aiguisée domine fièrement la skyline de la ville.
Quant à Tenderloin, il a la réputation malheureusement justifiée d'être malfamé, surtout la nuit. Les sans-abris y sont nombreux. C'est d'autant plus regrettable qu'il regorge de bars et de restaurants de qualité.
 
 
À voir :

  • Cable Car Museum et Cable Cars de Powell Street
  • Église Franciscaine de l’Annonciation
  • Chinatown
  • City Hall
  • Glide Memorial Church
  • Transamerica Pyramid
  • Union Square
  • Asian Art Museum


L’Embarcadero, North Beach et Telegraph Hill

Les nombreux piers qui se jettent dans la baie le long de l'Embarcadero font partie intégrante de l'identité de la ville. Dominés par le superbe Ferry Building et sa flèche bleue ciel frappée d'une horloge, ils ont contribué à son développement. Le très impressionnant Bay Bridge, l’autre pont suspendu de San Francisco, s’étire sur plus de 13 kilomètres pour la relier à Oakland. Le lieu est très agréable et on y éprouve d'emblée une indéfinissable sensation de bien-être. Nous avons eu le coup de foudre pour la ville dès l’instant où avons mis les pieds dans ce quartier. La longue promenade, le marché couvert (Market Place), le farmers market et ses restaurants de qualité drainent une foule enjouée qui prend le temps de vivre. D’autres y pratiquent le vélo, le footing ou le roller en profitant d’une vue privilégiée sur la baie. Quelques spectacles de rue s’y déroulent également. Tout cela se passe dans une bonne humeur et une joie de vivre contagieuses. Le côté le plus touristique est l'inévitable Fisherman's Wharf, en particulier le Pier 39 : phoques, otaries et lions de mer font le show pour petits et grands face à l'ancien pénitencier hautement sécurisé d'Alcatraz isolé sur son île aux falaises abruptes, et avec le Golden Gate Bridge en toile de fond. Totalement différent, le Hyde Street Pier émerveille avec ses superbes navires d'époque.
Non loin se trouve North Beach : connu de nos jours comme le quartier italien, il fut il y a quelques décennies le berceau de la Beat Generation, fameux mouvement de contre-culture dont les géniteurs sont entre autres Jack Kerouac, Lawrence Ferlinghetti, Allen Ginsberg, Neal Cassady... Aux abords de l’agréable parc Washington Square s’élève la Saints Peter and Paul Church.
Le tout est dominé par Telegraph Hill, colline aux rues très pentues au sommet de laquelle la Coit Tower - remarquable édifice Art Déco - semble monter la garde dans toute sa majesté. Son sommet propose une vue imprenable sur la ville et la baie. À ses pieds, les Filber Steps se jettent dans une étroite jungle aux splendides jardins suspendus. Dans leur écrin apparaissent de charmantes petites demeures colorées. Rhododendrons, bougainvillées, jasmins, fuchsias et roses exhalent leurs effluves enivrants. Quelques perroquets sauvages perchés dans les arbres se font parfois entendre. Ces escaliers à flanc de colline vous conduiront à l'Embarcadero, après vous avoir transportés le temps d'une escapade exotique dans l'un des endroits les plus dépaysants de San Francisco.
 
 
À voir : 

  • Ancien pénitencier d’Alcatraz
  • Embarcadero
  • Fisherman’s Wharf et Pier 39
  • Colombus Tower
  • Coit Tower
  • Filber Steps
  • Ferry Building
  • Bay Bridge
  • Wells Fargo Museum
  • The Beat Museum
  • Jack Kerouac Alley
  • Washington Square et la Saints Peter and Paul Church
  • San Francisco Maritime National Historic Park



Nob Hill et Russian Hill

Nob Hill et Russian Hill sont également très escarpées. Ceci explique pourquoi ces collines sont à l'origine de la création du cable-car et de son mécanisme unique au monde à la fin du 19ème siècle, lequel s'imposait comme une nécessité. Le passage des véhicules constamment bondés d’occupants enjoués fait partie du folklore local et soulève ferveur et émerveillement chez les passants les plus proches. La vue sur la ville et la baie est spectaculaire.
L'architecture y est riche et peaufinée. De superbes villas s'y élèvent, de même que des palaces et des hôtels de luxe. Les édifices les plus remarquables sont la Grace Cathedral et le Temple Maçonnique. Toutefois, l'attraction principale reste naturellement la mondialement célèbre Lombard Street. Sinueuse et pentue, ses lacets s'engouffrent au cœur de brassées fraiches d'hortensias, le tout devant de belles maisons de ville colorées. La vue plongeante sur la baie est vertigineuse.
 
 
À voir : 

  • Grace Cathedral
  • Temple Maçonnique
  • Lombard Street
  • San Francisco Art Institute


Le Golden Gate Bridge et le Nord

Même s'il souffre de la comparaison avec Chinatown, Japantown abrite la plus nombreuse et la plus ancienne communauté japonaise du pays. Lieux de cultes, boutiques typiques et restaurants y abondent. Empreint d'un charme suranné, il est très agréable pour sa quiétude. Il ne s'anime vraiment que lors des deux weekends du fameux Cherry Blossom Festival, qui se termine en apothéose avec la grande parade et son pittoresque défilé de chars.
Pacific Heights dispose de deux atouts indéniables : une vue imprenable sur la baie, et de somptueuses demeures victoriennes colorées d'une diversité et d'une richesse architecturale remarquables. L'une d'entre elle, la Haas-Lilienthal House, est ouverte à la visite.
Les anciens édifices de briques rouge du Presidio côtoient le palais Gréco-Romain aux superbes colonnes qui abrite le Palace of Fine Arts. De tradition militaire durant près de deux siècles, l'endroit est à présent un lieu de visite très agréable idéalement placé au bord de la baie, où d'impressionnants arbres semblent avoir plié sous les assauts répétés du vent sans ne jamais céder. Et surtout, on peut y admirer le fameux Golden Gate Bridge déployant ses courbes élancées, dont la couleur corail contraste superbement avec le bleu profond de l'eau. Il vous sera alors très difficile de résister à la tentation d'emprunter en voiture, à vélo ou à pied ce véritable chef d'œuvre de l'Art Déco édifié dans les années 1930. Quel que soit le mode de transport choisi, les sensations éprouvées seront indescriptibles. Sachez qu’il est payant uniquement dans le sens Nord-Sud (de Sausalito à San Francisco) et que vous disposez d’un délai pour payer sur internet si vous n’avez pas pu le faire en direct.
 
 
À voir : 

  • Golden Gate Bridge
  • Fort Point
  • Fort Mason Center
  • Japantown
  • Haas-Lilienthal House
  • Presidio
  • Cathedral of Saint Mary of Assumption
  • Baker Beach


Haight et le Golden Gate Park

Hayes Valley est très prisée pour le shopping. Ses somptueuses maisons victoriennes colorées à étages de style Queen Anne n'ont rien à envier à celles du quartier Haight, tout proche. Ce dernier est connu pour être le berceau du mouvement hippie et du fameux Summer of love. De manière générale, de nombreux mouvements de contre-culture y sont nés. Il a gardé une douceur de vivre et une insouciance indéniables. Les restaurants et les boutiques y ont un cachet particulier. Les parcs y sont très agréables, notamment Alamo Square qui fait face aux célébrissimes Painted Ladies, ces sept maisons victoriennes de couleurs différentes en enfilade qui constituent l'une des images d'Épinal de San Francisco. Malheureusement, il était en travaux lors de notre séjour et nous n'avons pas pu y accéder.
Le superbe et immense Golden Gate Park est souvent comparé au Central Park de New-York. Il propose de nombreuses activités : vélo, équitation, polo, golf, tennis, patin... L'arboretum et le Conservatory of Flowers sont magnifiques, de même que le Japanease Tea Garden et sa très belle pagode. Stow Lake étend sa moire dans un superbe écrin de verdure. C’est un havre de paix où vous pourrez louer des bateaux et ramer nonchalamment au milieu des canards, hérons, tortues et autres en passant sous de superbes ponts. Le très coloré kiosque japonais, à l'architecture peaufinée, est splendide. Tout près se trouve une chute aux alentours de laquelle quelques colibris viennent butiner les fleurs. Vous croiserez également des écureuils, des tamias et si vous avez de la chance des ratons laveurs. Enfin, un moulin à vent hollandais s’y élève dans sa partie Ouest, proche du littoral.
 
 
À voir 

  • Golden Gate Park
  • China Beach
  • Ocean Beach
  • Baker Beach
  • Lincoln Park
  • Buena Vista Park
  • Alamo Square et les Painted Ladies
  • De Young Museum
  • Université de San Francisco

SoMa et le Sud-Ouest

Lors de notre arrivée, nous avons séjourné dans le quartier SoMa (South of Market), qui a connu il y a quelques années un véritable renouveau, notamment avec l'implantation de musées. Il a été alors très à la mode, avec ses restaurants trendy et ses boites de nuit très courues, mais commence à présent à perdre du terrain au profit d'autres quartiers. Désormais, il ne se peuple vraiment que lors des matches de baseball au fameux AT&T Park.
Castro est le quartier gay. Il est charmant et agréable à vivre. Ses maisons victoriennes, plus modestes que celles de Pacific Heights, n'en demeurent pas moins splendides. On se bouscule souvent pour venir gouter à sa vie nocturne trépidante.
Mission District est quant à lui le quartier lesbien. Son nom lui vient de la Mission de San Francisco d'Assis - plus vieil édifice de la ville - bâti à la fin du 18ème siècle. Il est très apprécié des artistes et de la jeunesse bohème. Il a de tradition une identité latino, même si celle-ci s'est quelque peu étiolée au fil des années Ses bars et ses librairies sont très prisés, de même que ses restaurants de qualité. Dolores Park, poumon vert du quartier, est très agréable et on aime venir y prendre du bon temps, notamment le weekend. Enfin, Mission est un peu moins tape à l'œil que certains coins de Castro.
Plus à l’Ouest, les Twin Peaks, collines jumelles s’élevant à l’orée de la ville, offrent une vue époustouflante sur San Francisco et sa baie.
 
 
À voir : 

  • Cartoon Art Museum
  • Contemporary Jewish Museum
  • Balmy Alley et ses fresques murales
  • Mission Dolores
  • Dolores Park
  • Harvey Milk Plaza
  • Museum of the African Diaspora
  • Women’s Building
  • Twin Peaks

Publié le 28 octobre 2017