U.S.A. (2013)

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir

Lors de notre soirée mémorable à Hollywood Boulevard, nous ne pensions faire qu'une courte halte pour flâner quelques minutes sur l'inévitable «Walk of Fame». Mais nous avons été emportés par la folle ambiance qui y régnait, et avons finalement décidé d'y rester quelques heures. Nous avons commencé par apposer un de nos stickers «Enjoy the ride» sur un lampadaire afin de promouvoir notre website, puis nous l’avons pris en photo avec quelques étoiles sur le trottoir en arrière-plan. C'est alors que J.R. a remarqué cette étoile vierge au milieu des autres, et a eu la folle idée d'y coller un sticker grand modèle. Nous n'en avions que quatre pour tout le voyage : celui-là, puis le deuxième que nous avons collé plus tard sur une vieille Trabant à Bryce Canyon, le troisième devant le Luxor à Las Vegas, et le dernier à Lincoln Park à Chicago.
Quelques minutes plus tard, nous avons aperçu un groupe de jeunes touristes asiatiques qui photographiaient chaque étoile. Lorsqu'ils ont vu celle sur laquelle se trouvait notre sticker, ils en sont restés bouche-bée et hésitants. Alors nous leur avons dit : «allez-y, n'hésitez pas ! Celui-ci est très célèbre ! Vous pouvez le prendre en photo !» Puis nous leur avons montré nos tee-shirts avec J.R., frappés du logo avec l'adresse du site. En effet, nous en faisons fabriquer régulièrement et en avons une dizaine chacun,  également pour assurer notre promotion. Alors ils ont éclaté de rire et ont commencé à mitrailler le sticker au sol.
Plus tard, nous avons mangé dans un restaurant au Hollywood & Highland Center (photo) où nous avons eu affaire à un serveur très sympa et délirant. Doté d'un grand sens de l'humour, il ne cessait de plaisanter avec nous avec une complicité et une familiarité en aucun point choquante, en nous donnant parfois de petites tapes dans le dos. Nous lui avons laissé un bon pourboire ainsi qu'une carte de visite «Enjoy the ride». Peut-être est-il venu nous rendre visite sur le site. En tous cas, nous le saluons au passage. Il a lui aussi contribué à rendre cette soirée inoubliable… Et pour moi, Dom, l'un des meilleurs anniversaires de toute ma vie.
Au moment de repartir, nous avons réalisé qu'on nous avait volé l'un des gros magnets « Enjoy the ride » sur notre voiture. Comme nous ne pensions rester que quelques minutes et ne pas nous éloigner, nous ne les avons pas enlevés pour les mettre à l'intérieur du véhicule comme à l'accoutumée. Il nous était arrivé la même chose à Lienz en Autriche en 2012. Dans les deux cas, nous n'en voulons pas à ces personnes : nous espérons seulement qu'elles nous ont pris ces magnets car ils leur ont plu, et qu'elles l'apposent sur leur propre véhicule pour sillonner leur pays, assurant ainsi notre promotion à notre place et faisant également rire ou rêver les gens qui les aperçoivent.

*

Le samedi 15 juin, nous revenions de Sedona en Arizona pour nous rendre au Grand Canyon, étape suivante. Nous nous approchions de Flagstaff. Pris par le temps et la longueur de la route, nous avons hésité à nous y arrêter. Puis, nous avons finalement décidé d'y faire une simple halte avant de poursuivre notre chemin. Mais comme à Hollywood Boulevard, nous avons été emportés par l'ambiance et la chaleur du moment, et nous y avons passé la soirée. Là aussi, ce fut mémorable. Encore un heureux imprévu. La petite ville étudiante célébrait Pride of the Pines - la Gay Pride locale - ce que nous ignorions. L’ambiance était gaie et festive, parfois bon enfant, parfois complètement débridée dans un étalage d'excentricités. Des gens issus de milieux totalement différents s'y mêlaient dans une parfaite harmonie et une grande insouciance. Nous avions de bonnes ondes. Nous nous trouvions chaque fois au bon endroit au bon moment, à la seconde près. Entre rencontres furtives mais marquantes, petits événements désopilants, tout s'enchaînait dans une série positive. Peu nous importait la route qu'il nous restait à faire, la nuit de sommeil très courte qui nous attendait avant la visite du Grand Canyon au lever de soleil. Nous ne pensions qu'au moment présent.
Nous sommes rendus dans une librairie et avons sympathisé avec la jeune vendeuse, qui avait fait une partie de ses études à La Rochelle en France !.. À environ 250 kilomètres de notre région du Bassin d'Arcachon, distance dérisoire si on considère les milliers de kilomètres qui nous séparaient de notre pays à ce moment précis. Le monde est vraiment petit ! Quelques minutes plus tard, nous nous sommes retrouvés dans la rue face à une voiture à pédales pour... 14 personnes ! Le mécanisme était ingénieux car la plupart des personnes pédalaient en étant assises perpendiculairement à la route. Il y avait de la musique et des lumières multicolores qui clignotaient. Une personne faisait office de D.J. Nous avons éclaté de rire à la vue de ce véhicule complètement insolite (photo). Aussi les avons-nous gratifiés d'une «ola» complice au moment où ils, ce qui les a beaucoup amusés.
Puis, nous avons ensuite dîné au restaurant «Monsoon on the Rim», qui se spécialise notamment dans les sushis. Nous y avons très bien mangé, la décoration était très agréable et l'ambiance très enjouée. Nous avons sympathisé avec une serveuse charmante et très sympa à qui nous avons aussi laissé un bon pourboire et une carte de visite. Nous la saluons également.
Nous n'allons pas énumérer tous les événements qui ont rendu cette soirée excellente. Mais cette petite ville nous a vraiment conquis. Dire qu'on a failli ne pas y aller du tout. Parfois, une simple décision peut tout changer en quelques secondes. C'est fou la vie, quand on y pense. Si nous avions fait le choix de poursuivre la route sans nous arrêter, nous n'aurions jamais connu Flagstaff. Nous n'aurions jamais passé cette soirée imprévue, surprenante et mémorable.
En écrivant mon troisième roman « L'Hôtel du Crépuscule », j'ai choisi Flagstaff comme lieu d'action car j'avais besoin d'une ville proche du Grand Canyon et d'autres sites naturels remarquables. C'était il y a vingt-deux ans. Si à l'époque j'avais su que je me rendrais dans cette ville en 2013 dans ce contexte là !..


*

Nous avons visité le Lac Powell après Antelope Canyon et le Horseshoe Bend. Nous nous trouvions donc dans sa partie Sud, située en Arizona, plus précisément à Wahweap Beach (photo). Nous y avons pique-niqué, puis avons décidé de nous baigner dans le lac pour nous soulager de la terrible fournaise.
Une fois dans l'eau, le plaisir était immense. Nous y sommes entrés en même temps avec J.R., puis nous nous sommes légèrement éloignés l'un de l'autre. Au bout de quelques secondes à peine, nous avons trouvé le moyen de nous rentrer dedans ! Il nageait le crawl et moi le dos crawlé, et nos trajectoires étaient parfaitement perpendiculaires. Nous n'avons pu éviter la collision. Craignant d'avoir heurté une tierce personne, nous nous sommes immédiatement relevés pour nous retrouver face à face, réalisant alors le ridicule de la situation, d'autant plus que nous étions seuls dans l'eau sur un large périmètre. Nous sommes partis dans une longue crise de fou rire. Heureusement, pas de bobos.
Le plus étonnant est que nous nous sommes rendus au lac particulièrement décidés, finissant par marcher au pas inconsciemment dans une parfaite synchronisation… Comme si une fois dans l'eau, qui n'est pas notre élément naturel, nous perdions tous nos moyens…



Publié le 13 août 2013